MC Zinguerie




Code NSF : 232 S : Exécution des ouvrages : maçonnerie, couverture, autres travaux du gros œuvre
Code RNCP : 744
Code CPF : 239426
Codes des fiches ROME les plus proches : F1610 - Pose et restauration de couvertures
Formacode : 22439
Certif Info : 22160
Niveau d’activité III


Présentation de la formation :

Le titulaire de ce diplôme est ouvrier qualifié et réalise tous ouvrages de zinguerie. Dans un atelier ou sur un chantier, il produit des ouvrages en zinc, prend en charge leur maintenance ou leur entretien en tenant compte des impératifs de qualité, de temps et de sécurité. La qualification de ce diplômé s'applique aux ouvrages de protection contre les eaux de pluie, de collecte et d'évacuation de ces eaux, en dehors de tous travaux de couverture proprement dite.
Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l’isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires, accomplit des travaux de restauration (clochers d’églises, dômes de monuments historiques…).
Le couvreur intervient après la mise en place des murs et de la charpente, pour que les autres corps d’état travaillent à l’abri des intempéries.
Il pose les échafaudages et dispositifs de sécurité indispensables, puis prépare la surface à couvrir, fixe au centimètre près la position des éléments de couverture (tuiles de terre cuite ou de béton, ardoises, aluminium, zinc…) en fonction de la pente du toit. Il scelle les matériaux et effectue des raccords à l’aide de mortier ciment, chaux et sable.
Il assure également la pose de gouttières, de lucarnes et des abergements (raccordements d’étanchéité) de cheminée.
A l’issue de la formation, le candidat sera capable de :
- Préparer et organiser un chantier
- Prendre des mesures, façonner et souder des éléments métalliques
- Réaliser des ouvrages de zinguerie

Parcours personnalisé en cours collectifs.
Formation en alternance.

Public concerné et condition(s) d'accès :


Formation tout public
Personne en reconversion professionnelle, demandeur d’emploi

Etre titulaire d'un titre ou d'un diplôme de niveau V du métier
Il convient de rappeler que la mention complémentaire zinguerie fait suite, par la voie scolaire, à une formation professionnelle de deux années dans le domaine de la charpente. Cela confère au titulaire de cette mention complémentaire une source accrue de compétences qui permettent une spécialisation dans la dominante choisie.
Avoir l'aptitude physique pour travailler en grande hauteur
Travail en indépendant
Accessible aux personnes handicapées

Objectifs

Finalité de la formation professionnelle continue
- Parcours individualisé et diplômant,
- Favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs,
- Permettre le maintien dans l’emploi,
- Favoriser le développement des compétences des travailleurs et l’accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle,
- Contribuer au développement économique et culturel et à la promotion sociale des salariés,
- Contribuer à la sécurisation des parcours professionnels.

Objectifs
- Analyser un dossier de construction, des plans, un catalogue ou une documentation technique et entre autres :
. d'analyser et décoder des plan d'architecte
. d'analyser et décoder des dessins d'exécution
. d'analyser et décoder des documents techniques
. de traduire graphiquement une solution technique
. de consigner des informations
. de résoudre un problème à l'aide de croquis ou de dessins
- Préparer un travail et d'utiliser ses connaissances technologiques en vue d'organiser et de réaliser une partie d'ouvrage ou un équipement de chantier
- Réaliser un ouvrage, ou une partie d'ouvrage
- Intervenir, en réparation ou maintenance, sur un ouvrage ou une partie d'ouvrage, de réaliser et/ou d'intervenir sur un équipement de chantier
- Compléter ses compétences initiales de CAP Couvreur
- Intervenir en complément du couvreur pour poser la zinguerie
- Savoir poser et maîtriser les procédés de prise de côte, traçage et façonnage des métaux en feuille

Description technique
- Mettre en œuvre les évacuations d’eaux pluviales (gouttières)
- Concevoir et poser un chéneau
- Réaliser les ouvrages de la couverture métallique à tasseaux
- Réaliser les ouvrages de la couverture métallique à joint debout
- Réaliser les ouvrages de Bardage métallique à joint debout
- Concevoir et poser les différents raccords en zinc sur tuiles (entourage de cheminée)

Champ professionnel / métiers visés L'activité de cet emploi/métier s'exerce sur des chantiers (neuf, réhabilitation) au sein d'entreprises du bâtiment ou d'entreprises artisanales parfois en contact avec des clients. Elle peut impliquer des déplacements et un éloignement du domicile de plusieurs jours. Le port d'équipements de protection (chaussures de sécurité, gants, casque de chantier, harnais, ...) est requis. Secteurs
- Bâtiment et Travaux Publics -BTP-
- Bâtiment second œuvre

Contenu de la formation :

Unité (EU 1. Analyse de travail et technologie)
Cette épreuve a pour but de vérifier si le candidat est capable :
a) D'analyser un dossier de construction, des plans, un catalogue ou une documentation technique, et, entre autres :
- d'analyser et décoder des plan d'architecte
- d'analyser et décoder des dessins d'exécution
- d'analyser et décoder des documents techniques
- de traduire graphiquement une solution technique
- de consigner des informations
- de résoudre un problème à l'aide de croquis ou de dessins

b) De préparer un travail et d'utiliser ses connaissances technologiques en vue d'organiser et de réaliser une partie d'ouvrage ou un équipement de chantier


Unité (EU 2. Mise en œuvre)
Cette épreuve a pour but de vérifier si le candidat est capable de réaliser un ouvrage, ou une partie d'ouvrage, d'intervenir, en réparation ou maintenance, sur un ouvrage ou une partie d'ouvrage, de réaliser et/ou d'intervenir sur un équipement de chantier.

Modalités pédagogiques


Moyens pédagogiques
- Exercices, cours, travaux pratiques
- Supports pédagogiques
- Matériel de vidéo projection
- Salle de cours
- Salle informatique
- Plateaux techniques – parc machines

Méthodes
- Active,
- Interrogative,
- Pratique

Modalités : présentiel, expérientiel (facultative)

Compétences / Capacités professionnelles visées

Savoir-Faire
- Poser des panneaux solaires
- Poser des panneaux photovoltaïques
- Poser des couvertures en bois
- Poser des couvertures en chaume
- Poser des couvertures en métal
- Poser des couvertures en pierre
- Poser des couvertures en verre
- Tailler, calibrer la pierre de couverture (lauze, gneiss, ...) et la poser en toiture sur voûte par calage avec du remblai
- Maçonner des éléments de couverture
- Tracer des développements de versants sur schémas
- Déposer des toitures amiantées
- Déposer des toitures amiantées
- Assister techniquement un client
- Établir un devis
- Coordonner l'activité d'une équipe

Savoirs
- Caractéristiques et propriétés du verre
- Caractéristiques des toitures en bois
- Caractéristiques des toitures en chaume
- Caractéristiques des toitures en pierre
- Chiffrage/calcul de coût

Durée de la formation :

Formation en apprentissage ; 455H dispensée sur 13 semaines de 35 heures

Coût par participant

La formation est gratuite pour l’apprenti et/ou son représentant légal : aucune somme ne peut être demandée. Le financement de celle-ci par l’OPCO ou CNPT pour la fonction publique territoriale se fait sur la base d’un coût contrat défini par les branches professionnelles (à défaut, fixation du coût par décret). Les frais liés à la pension (internat et restauration) et à la cotisation à l’association apparaissent dans le contrat financier et sont à la charge de l’apprenti et/ ou son représentant légal.

Evaluation de l’action

Epreuves ponctuelles organisées par l’académie en vue de l’obtention du diplôme ou CCF.
Attestation de fin de formation.

Passerelles et débouchés possibles

Poursuite d'études
- Bac Pro Technicien Constructeur Bois (MFR Margencel)
- BP couvreur
- BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics